Développement personnelLectures5 raisons de lire « Le Why Café »

5 January 2021by Vassili0
https://i0.wp.com/cotyledons.be/wp-content/uploads/2021/01/cotyledons_le-why-cafe-standard.jpg?fit=432%2C603&ssl=1

Cet été, au cours d’une discussion dans le jardin d’une amie, alors que je lui faisais part des idées que j’avais pour un nouveau projet et que je lui confiais à quel point ça me semblait évident pour moi de mener ce projet à bien, elle m’a conseillé de lire Le Why Café de John P. Strelecky. Je me procurais le livre immédiatement. Il m’aura fallu quelques mois avant de me plonger dedans, mais j’ai été agréablement surpris. Aujourd’hui, je vous en parle ici pour vous le conseiller à mon tour.

 

Pour fuir le stress et la pression au travail et dans la vie quotidienne, John prend la route pour quelques jours de vacances. Retardé par un accident, il se voit contraint de modifier son itinéraire et d’emprunter un chemin inconnu et isolé sur lequel il se perd. Contre toute attente, alors qu’il est sur le point de manquer d’essence et qu’il est affamé, il aboutit à un café au milieu de nulle part et dans lequel il fait la connaissance de trois personnes qui l’amèneront à réfléchir sur la vie d’un point de vue différent. Mais surtout, il découvre sur le menu du café trois questions qui le porteront à réévaluer sa propre existence :

  • Pourquoi êtes-vous ici ?
  • Craignez-vous la mort ?
  • Êtes-vous pleinement épanoui ?

De discussion en discussion, de réflexion en réflexion, l’homme voit sa vision de la vie se transformer. Lorsqu’il quitte le café, tard dans la nuit, il sait qu’il ne sera plus jamais le même homme et que sa vie vient de prendre un tournant majeur.

 

Ça, c’est ce qu’on peut lire sur la quatrième de couverture. Entrons tout de suite dans le vif du sujet : les 5 raisons pour lesquelles je vous conseille de lire Le Why Café.

 

1) Il a eu un succès incroyable 🏅

Le Why Café s’inscrit dans cette mouvance des romans de développement personnel. Pour être tout à fait honnête, c’est un genre dont je ne suis pas particulièrement friand. Je leur préfère généralement des ouvrages plus théoriques. Peut-être moins accessibles et demandant plus d’efforts à la lecture, mais qui correspondent mieux à ce que je cherche et à mes goûts. Au début de ma lecture, j’étais peu convaincu. (C’est, je crois, en partie dû à la traduction française qui est, pour le dire gentiment, perfectible. Si vous avez l’occasion de le lire en version originale, je vous y encourage.) Pour autant, quelques chapitres plus tard, je commençais à comprendre l’intérêt du livre. C’est que la forme du roman de développement personnel permet d’amener la réflexion chez le lecteur de manière aussi douce que légère. Vendu à plus de 300 000 exemplaires et traduit dans 18 langues, Le Why Café se classe parmi les plus grands succès du genre et est une excellente entrée en matière. La preuve : j’ai maintenant sur ma liste de livres à lire au moins 5 autres romans de développement personnel… Il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis, dit-on.

 

2) Il se lit en quelques heures à peine ⏰

Avec ses quelques 150 pages, Le Why Café est un poids plume ! Ajoutez à cela une structure simplissime en dix-neuf chapitres, et vous avez un petit livre qui peut s’emporter partout et se lire très facilement. En lisant trois à quatre chapitres par jour, vous le terminez en moins d’une semaine. Pour autant, ce n’est pas forcément ce que je vous recommande de faire. Si vous avez l’occasion, laissez trainer la lecture en longueur. Lisez un chapitre à la fois et prenez éventuellement quelques notes, mettez par écrit les réflexions que vous avez à la lecture de chaque chapitre. C’est un roman de développement personnel, pas un thriller. L’intérêt du livre est dans la réflexion qu’il amène, pas dans sa trame narrative.

 

3) Il pose des questions essentielles 🤔

Vous l’avez lu dans le résumé ci-dessus, le personne principal est confronté à trois questions essentielles à l’occasion de son passage au Why Café. Les trois questions sont évidemment liées, et leur ordre a de l’importance. Je vous fais la version rapide. En répondant à la première question (« Pourquoi suis-je ici ? »), on identifie notre raison d’exister. En répondant à la seconde (« Est-ce que je crains la mort ? »), on se rend compte qu’on n’a plus de raison d’avoir peur de la mort si on est en phase avec notre raison d’être. Si l’on craint la mort, c’est parce qu’on craint surtout de ne pas avoir le temps de faire ce pour quoi on est là. Et en répondant à la troisième et dernière question (« Suis-je pleinement épanoui ? »), on fait un pas vers l’épanouissement en réalisant une chose essentielle : si l’on vit en étant aligné avec notre raison d’être, les choses matérielles ont peu d’importance.

 

4) Il aide à retrouver son chemin 🔦

C’est l’histoire d’un homme qui est perdu. Littéralement. Le parallèle est vite fait (et c’est voulu, bien entendu) avec ces moments où l’on se sent perdu dans la vie. Quand on ne sait plus très bien pourquoi on fait les choses, si on fait les bons choix, si on est à la bonne place, etc. Vous ne trouverez peut-être pas la réponse à toutes vos questions dans la petite vingtaine de chapitres qui composent le livre, mais vous aurez des pistes de réflexion. Et dans ces moments-là, la meilleure chose à faire est sans doute de faire une pause, de prendre du recul et de se poser les bonnes questions. C’est précisément là que ce petit livre est d’une aide précieuse.

 

5) Il donne un coup de boost 🤩

Last but not least: avec Le Why Café, John P. Strelecky propose une bonne dose de boost à consommer sans modération. Et c’est là que j’ai été convaincu par le format. Je ne peux pas dire que la lecture des ouvrages théoriques avec lesquels je suis plus familier soit forcément remotivante… c’est parfois même le contraire. Alors quel plaisir de livre un petit livre léger qui pose les bonnes questions et donne à son lecteur un regain d’énergie ! Tout est présenté si clairement et si simplement, que trouver des réponses aux questions que l’on pouvait se poser avant la lecture semble facile et accessible. La vérité est que ce n’est que le début de la réflexion, mais c’est bien plus agréable de commencer le chemin de cette manière-là.

 

Si vous êtes particulièrement pressé de découvrir ce petit livre, je vous invite à consulter la magnifique infographie réalisée par le blog Goodie Mood. Faites-moi part de votre avis dans les commentaires, je serais curieux de le connaître ! Et si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter. 😉

Vassili

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *